Les 20 ans de la S.S.H.F.

************

main

************

Pour fêter l'évènement, le jour de l'Assemblée Générale de 2013, 

j'avais rédigé et lu ce texte

Bon anniversaire les quincailliers ! Vingt ans à honorer notre cher Sherlock ! Et quel plaisir pour les holmésiens que nous sommes devenus de nous costumer pour les grandes occasions, en y apportant notre petite touche personnelle et fantaisiste, selon la personne canonique que nous représentons. La blouse grise des quincailliers, le chef de gare, l’apache, l’ecclésiastique, les belles dames et beaux messieurs… Parmi ces divers costumes, nous retrouvons bien évidemment le fameux MacFarlane et sa casquette double visière, tenue de chasse ou de voyage selon les circonstances, en tweed petits ou grands carreaux, devenue indubitablement célèbre dans un dessin de Sydnet Paget qui vêtit notre héros de la sorte dans l’aventure de Silver Blaze. Cette image lui collera à jamais à la peau en devenant la panoplie du parfait détective. Et à la S.S.H.F. qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente ou sous un soleil écrasant, cette tenue sera portée fièrement et dignement par notre cher président Thierry Saint Joanis. Happy birthday to you mister president !

Un joyeux anniversaire à toutes ses pipes, en terre ou en bruyère, droite ou courbée. Selon l’humeur du jour, notre détective adoré pouvait en fumer au moins une bonne demi douzaine d’affilée, afin d’élucider certains mystères compliqués. Il y a quelques temps de cela, en fin de banquet, celles et ceux qui ne fumaient pas se souviennent encore de cet inoubliable mélange d’odeurs de cigares, pipes et cigarettes confondus embaumant l’atmosphère de nos diverses réunions. Et bien que Sherlock Holmes ne la fume jamais dans le canon, la calebasse demeurera la plus célèbre d’entre elles. Parmi mes vœux les plus sincères, je n’oublierai pas sa petite loupe, au manche en bois, en argent ou en cuivre. Dans les postures les plus diverses, à plat ventre en pleine nature pour mieux déceler des indices, le nez le long d’un mur pour détecter une empreinte douteuse, ou encore dans un rayon de lumière pour mieux lire un document filigrané, que deviendrait Sherlock Holmes sans sa loupe ?

Joyeux anniversaire à son cher « sitting room », petit salon mythique et chaleureux, si parfaitement bien décrit dans l’œuvre de Conan Doyle que c’est un réel bonheur pour certains holmésiens, de tenter de lui donner une seconde vie dans leur propre domicile, en taille réelle ou encore en miniatures.

Très bon anniversaire à sa logeuse, brave madame Hudson. Dieu sait s’il vous en fait voir celui qui vit au dessus de votre tête. Tirs au pistolet dans le mur pour vouer son admiration à la « Régina Victoria », papiers et journaux éparpillés sur le sol de son salon, expériences chimiques mal odorantes qui ont bien failli plusieurs fois incendier votre belle demeure. C’est sans compter également sur ses multiples visiteurs et vos grandes émotions en entendant subitement une ribambelle de gamins, crottés jusqu’aux genoux, monter en cavalant les 17 marches rutilantes de votre escalier. Ses « Irregulars » comme il les appelle, de gentilles petites canailles qui l’aident dans ses enquêtes. En contrepartie, votre locataire vous paye bien, il vous aurait semble-t-il doublé son loyer !

Bon anniversaire à son colocataire, ce cher docteur Watson. Son ami et confident qui fait son possible pour diminuer sa dose de cocaïne. Grâce à vos écrits, nous sommes tombés tout petit dans la marmite holmésienne. Longtemps, et bien longtemps après, nous continuons et continuerons de nous passionner, grâce aux films, pastiches, et pièces de théâtre car vos récits restent éternels. Tous mes souhaits les plus sincères Alexis, notre docteur Watson à nous.

Mes vœux les plus sincères, monsieur Sherlock Holmes. 159 ans depuis le 6 janvier, vous ne les faites pas. Au contraire, vous rajeunissez au fil des années, et en plus on vous modernise. Téléphone portable, internet, courses poursuites en voiture et j’en passe. Pas moyen d’avoir une retraite tranquille dans le Sussex parmi vos abeilles…Vos enquêtes enthousiasment toujours autant et les jeunes et les moins jeunes, nous vous aimons et vous aimerons, tel que vous êtes.

Et voilà pourquoi, en 1993, passionnés par vos exploits, Alexis Barquin, Jean-Pierre  Cagnat, Yves-Charles Fercoq et Thierry Saint-Joanis décidèrent de créer une Société pour enfin vous représenter dignement en France. Depuis1987, certains holmésiens avaient bien tenté leur chance, «  le Sherlock Holmes Club » ou encore « la société des amis d’Henry Fournaye », mais hélas sans rencontrer le succès espéré. Nos quatre passionnés se concertèrent en organisant une petite rencontre dans un café. Fondée le 14 janvier 1993, l’association fut alors baptisée, non pas « Le signe des quatre » comme nous aurions pu le penser, mais « Les quincailliers de la  Franco-Midland, Société Sherlock Holmes de France » (en référence à la nouvelle du docteur Watson «  L’employé de l’agent de change »). Première assemblée générale le 10 avril 1993, puis s’en suivit une longue série de belles réunions et rencontres inoubliables, toujours immortalisées par le coup de crayon de Jean-Pierre Cagnat. Depuis, Yves-Charles a quitté le navire, mais Jean-Pierre a sorti un superbe livre renfermant des dessins et caricatures des holmésiens du monde entier ! Un bon anniversaire cher Jean-Pierre, le Modigliani de la S.S.H.F.

Au début de la création de notre association, pour être informés des nouveautés holmésiennes et des futures réunions, nous écoutions le répondeur de Thierry qui nous laissait régulièrement des messages, en complément de tous ses journaux qu’il nous expédiait par la poste. Les petites réunions se tenaient chez lui à Paris, où il avait créé un musée Sherlock Holmes, transféré depuis dans l’Allier où il vit désormais. Puis à partir de 1998, une fois par mois, madame Hudson, votre serviteur, organisait une rencontre un samedi après-midi, au Bombay Café dans le 15ème arrondissement, Elisabeth et Pascal de leur mieux, ont assuré la relève, tandis que Roland, Catherine, les Bernard, et tous les directeurs des succursales de France et d’ailleurs, participaient de leur côté à l’organisation et la mise en place de futures réunions holmésiennes pour le plaisir de tous. Et pour nous permettre de mieux nous réunir, Annie et Yves durant ces dernières années ont eu l’immense gentillesse de prêter aux holmésiens parisiens une vaste salle de réunion.

Grâce à Internet, le site de la Société Sherlock  Holmes de France, toujours magistralement tenu par Alexis, fut rapidement créé. Un puits de science pour tout holmésien érudit. De son côté, Thierry continue à nous adresser toutes les semaines des news par mail, précieuses informations pour les passionnés que nous sommes devenus au fil des années. Au bout de vingt ans d’existence, je n’ose compter le nombre de nuits blanches à leuractif, pour que nous soyons tenus au courant de l’actualité holmésienne. Nous sommes à présent plus de 1300 inscrits sur le site de la  S.S.H.F. et le compteur tourne toujours…

Notre association fête sa double décennie au Train Bleu, une superbe rencontre holmésienne comme je les aime tant. Un grand MERCI à vous tous chers quincailliers. Merci pour tous ces merveilleux moments partagés avec tous les amis que nous sommes devenus au fil de ces vingt années écoulées. Longue vie à notre chère Société Sherlock Holmes de France ! Et pour que notre petit bonheur continue encore, et encore, je vous dis donc à l’année prochaine, pour fêter comme il se doit, les 160 ans du Maître ! Sherlock compte sur vous !

Martine  Ruzé-Moëns

19 janvier 2013